Personnalités « pro-migrants ». Lettre à RFI.

Voici encore une réflexion de vocabulaire, cette fois sur le qualificatif « pro-migrants », utilisé entre autres par RFI. J’ai écrit à la chaîne.


Madame, monsieur,

Je vous écris pour transmettre à votre chaîne une réaction à l’usage du terme « pro-migrants » pour qualifier le haut fonctionnaire allemand Walter Lübcke ou d’autres personnalités politiques de ce pays, dans le titre de trois de vos pages internet d’informations, et dans le texte même de la deuxième :

http://www.rfi.fr/europe/20190620-allemagne-deux-maires-pro-migrants-menaces-mort

http://www.rfi.fr/contenu/ticker/meurtre-elu-pro-migrants-signal-alarme-toute-allemagne-gouvernement

http://www.rfi.fr/europe/20190626-allemagne-neonazi-avoue-meurtre-elu-cdu-pro-migrants-lubcke

Ce terme est le vocabulaire, la catégorie de pensée, de l’extrême droite, celle-là même qui les menace, les blesse ou les tue. (C’est du moins ceux de l’extrême droite française ; j’ignore si le mot a un équivalent germanique, et votre site s’adresse au lectorat francophone. Selon le type de prise de parole, elle utilise le mot plus lisse « pro-migrants » ou le mot plus explicitement hostile « immigrationnistes ».)

Ou alors, montrez s’il vous plaît que ces personnes attaquées ou menacées se qualifiaient elles-mêmes ainsi.

Défendre l’accueil d’étrangers qui fuient leur pays n’est pas être « pro-migrant ». C’est défendre l’humanité. C’est précisément ce que l’extrême droite est incapable de penser, prisonnière de sa vision du monde scindée entre « eux » et « nous » : pour elle, défendre les droits de « eux », ne peut que signifier « être pro-eux ». C’est cette vision du monde qu’elle veut répandre en répandant son vocabulaire. La défense des droits des étrangers, tenue par W. Lübcke, est bien une position politique (et son assassinat, un assassinat politique). Mais elle émane d’une vision de notre humanité commune, des valeurs qui fondent nos sociétés, du secours à apporter aux personnes qui en ont besoin. Elle n’est pas une défense d’un phénomène particulier, l’immigration, ou d’intérêts particuliers —une position qu’on pourrait donc débattre en tant que telle, ou même combattre au nom de… l’intérêt général. C’est cette dernière vision que propage implicitement le terme « pro-migrant ». Il est un mensonge.

Dans le deuxième de vos liens, vous citez le ministre allemand Horst Seehofer qui dit justement que cette affaire « constitue un signal d’alarme et nous vise tous autant que nous sommes ». Il dit bien que ce ne sont pas les tenants de certains intérêts politiques qui sont visés. Ce sont « nous tous, autant que nous sommes » : notre humanité et ceux ou celles qui la défendent.

Qualifieriez-vous des personnes défendant l’accueil des juifs fuyant l’Allemagne des années 30 de « pro-juifs » ? Vous voyez que ça ne va pas. Or, dans des circonstances différentes, le principe est exactement le même.

Il est très facile et à peine plus long de titrer « défenseur des droits des migrants » ou « qui défendait les droits des migrants » ou « des réfugiés », puisque c’est d’elles et eux qu’il s’agit ici.

L’extrême droite sait très bien ce qu’elle fait dans le choix de son vocabulaire. Elle sait que ce dernier participe à un conditionnement de la pensée.

S’il vous plaît, ne lui donnez pas une victoire supplémentaire, d’autant plus au moment même où vous évoquez ses victimes. Ce terme trahit leur combat même. La justesse et la justification des termes est un élément important du journalisme.

Merci pour votre travail, et merci quoi qu’il en soit de votre attention.

Meilleures salutations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s